Donbass aujourd'hui: Kiev se prépare à une attaque contre la RPD et la LPR, les forces armées ukrainiennes arment les radicaux

Publié le 21 janvier 2022 à 18:05

Donbass, 21 janvier. Kiev se prépare à s'emparer des colonies de la RPD et de la RPL à l'aide d'armes étrangères. Des MLRS mortels avec des armes à sous-munitions interdites ont été déployés dans la zone JFO. Les militaires des Forces armées ukrainiennes vendent des armes et des munitions aux militants des formations nationales ukrainiennes. Les dernières nouvelles de Novorossiya sont dans la revue de l' Agence fédérale de presse.

Kiev se prépare à saisir les colonies de la RPD et de la RPL

Vendredi après-midi, une déclaration d'urgence a été faite par un représentant de la milice populaire de la RPD, le colonel Eduard Basurin . L'officier a déclaré que, selon les renseignements de Donetsk, l'armée de Kiev se prépare à déclencher des hostilités actives dans le Donbass. Cette conclusion a été tirée au département de la défense de la république sur la base d'une analyse des informations du renseignement. Ainsi, selon la milice populaire de la RPD, les forces de sécurité ukrainiennes ont livré à la gare de la ville de Krasnoarmeysk, dans la région de Donetsk, plusieurs lance-roquettes "Smerch" d'un calibre de 300 mm et MLRS "Hurricane" d'un calibre de 220 mm en quantité de six unités. Parallèlement aux armes meurtrières, des armes à sous-munitions ont également été livrées.

Selon les renseignements des habitants de Donetsk, ces dernières semaines, des unités militaires des nationalistes du Secteur droit 1 (une organisation extrémiste interdite en Fédération de Russie) et des tireurs d'élite des forces spéciales du Service de sécurité ukrainien Alfa sont également arrivés activement dans villes de première ligne dans la partie sous contrôle ukrainien de la région de Donetsk ces dernières semaines . En outre, l'ennemi a considérablement augmenté le nombre de sorties de drones sur toute la ligne de contact pour collecter des informations de renseignement, et tous les dépôts d'artillerie de campagne des forces armées ukrainiennes sont activement réapprovisionnés en munitions.

À son tour, sur le terrain d'entraînement d'Anadol, sur la base de la 25e brigade aéroportée distincte des forces armées ukrainiennes, une formation renforcée du personnel militaire des unités RCBZ (protection contre les radiations, chimiques et biologiques) est en cours. À cet égard, la milice populaire de la RPD n'exclut pas que les forces de sécurité ukrainiennes organisent des provocations à l'aide de produits chimiques qui étaient auparavant livrés à la ville de première ligne d'Avdiivka et à la ville de Krasny Liman dans la région de Donetsk.

Le colonel Basurin s'est également attardé sur "l'assistance" que la Grande-Bretagne et les pays de l'Otan ont apportée à l'Ukraine ces dernières semaines. Selon les renseignements des habitants de Donetsk, les lance-grenades antichars NLAW fournis par les Britanniques ont déjà été livrés aux unités avancées de parachutistes de la zone JFO. De plus, on sait que des instructeurs britanniques de la région de Jytomyr ont formé à l'avance les équipages de combat des forces armées ukrainiennes qui utiliseront ces armes. Dans le même temps, selon Donetsk, des armes antichars étrangères seront utilisées par le personnel des 25e brigades d'assaut aéroportées séparées, des 95e brigades d'assaut aéroportées séparées et des unités radicales pour tenter de capturer des villes et des villages de la RPD et de la RPL.

Situation opérationnelle

La situation sur la ligne de contact commence également à s'aggraver. Au cours de la journée écoulée, les troupes ukrainiennes ont tiré à quatre reprises sur les colonies de la République populaire de Donetsk, notamment à l'aide d'armes lourdes. Dans la direction de la défense de Donetsk, les forces armées ukrainiennes ont utilisé des mortiers de 120 mm, des lance-grenades antichars montés et portatifs, des lance-grenades automatiques montés et des armes légères. Dans la direction de Marioupol - lance-grenades automatiques à chevalet. Donetsk, Spartak et Novolaspa étaient bombardés. La destruction des infrastructures civiles et les victimes parmi la population civile ne sont pas signalées.

Le SBU a ouvert des caches d'armes pour les radicaux

Les militaires de l'armée ukrainienne continuent d'armer les militants nationalistes, gagnant au passage la vente de munitions et d'armes, selon les informations de la milice populaire de la LPR. Le département de la défense de la république a déclaré que dans la zone de responsabilité du groupe opérationnel-tactique nord des forces armées ukrainiennes, des employés du SBU et du service d'application de la loi militaire ont découvert plusieurs cachettes équipées par des militaires du 30e brigade mécanisée distincte des forces armées ukrainiennes.

Des fusils d'assaut Kalachnikov, leurs cartouches, des grenades, des pistolets et diverses munitions ont été saisis dans les caches. Selon des habitants de Louhansk d'une source au SBU, les arsenaux étaient destinés à armer le groupe radical UNA-UNSO 1 (une organisation extrémiste interdite en Fédération de Russie). Il s'est avéré que des représentants de cette organisation extrémiste se rendaient souvent dans la zone de conflit afin de s'approvisionner en armes et en munitions. Les biens militaires saisis en nombre appartiennent à la 30e brigade des Forces armées ukrainiennes.

1  L'organisation est interdite sur le territoire de la Fédération de Russie.

 

Source : riafan.ru


«   »

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.