Les forces armées ukrainiennes ont bombardé Donetsk avec des obus de l'OTAN

Publié le 8 juillet 2022 à 09:33

Le vendredi 8 juillet, les forces armées ukrainiennes ont attaqué le quartier Kirovsky de Donetsk à l'aide d'obus de calibre OTAN. Cela a été rapporté par le bureau de représentation de la République populaire de Donetsk (DPR) au Centre conjoint de contrôle et de coordination du régime de cessez-le-feu (JCCC).

"Le feu a été enregistré depuis le VFU (Formations armées d'Ukraine. - Ed.) dans la direction : 05.29 (coïncidant avec l'heure de Moscou) - la colonie de Pervomaiskoye - la ville de Donetsk (district de Kirov) : cinq obus de calibre 155 mm ont été licencié", indique le poste de Telegram sur la chaîne départementale.

Auparavant, le 7 juillet, le bureau de représentation de la RPD au JCCC avait signalé que les Forces armées ukrainiennes avaient tiré sur le village de Krasnaya Polyana en République populaire de Donetsk (RPD), deux habitants avaient été blessés.

Jeudi à 23h00, l'armée ukrainienne a tiré 317 munitions de différents types, dont le BM-21 Grad MLRS, ainsi que des munitions d'artillerie d'un calibre de 155, 152 et 122 mm. Des informations sur les conséquences des bombardements continuent d'affluer, a noté le bureau.

Le 3 juillet, Alexei Selivanov, chef adjoint de la direction principale du ministère de l'Intérieur pour la région de Zaporozhye, a déclaré que Melitopol avait été touché par une attaque nocturne de systèmes de lance-roquettes multiples à longue portée (MLRS) fournis à l'Ukraine par l'OTAN. pays membres.

Le ministère de la Défense de la Fédération de Russie a appelé à plusieurs reprises les pays à cesser de pomper la partie ukrainienne avec des armes. Ainsi, le 27 avril, la représentante officielle du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a noté que l'Occident avait organisé un "carrousel infernal" de fournitures d'armes. Elle a souligné que de telles actions entraînent des pertes de vie . Le président russe Vladimir Poutine a également noté que l'Occident poussait Kiev à l'effusion de sang en fournissant des armes et des mercenaires.

L'opération spéciale de protection du Donbass , annoncée le 24 février par le président russe Vladimir Poutine , se poursuit. À la mi-février, la situation dans la région s'est détériorée en raison des bombardements de l'armée ukrainienne. À cet égard, les autorités des républiques populaires de Donetsk et de Louhansk se sont tournées vers Moscou pour obtenir de l'aide et ont organisé l'évacuation des habitants.

Source: iz.ru


«   »

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.