La LPR a annoncé l'intention des forces alliées de commencer à combattre pour Soledar avant la fin de la semaine

Publié le 19 juillet 2022 à 20:35

Photo : TASS/Stanislav Krasilnikov

Les combats de libération de la ville de Soledar dans la République populaire de Donetsk (RPD), qui est toujours sous le contrôle des Forces armées ukrainiennes (AFU), commenceront avant la fin de cette semaine. Cela a été annoncé lundi 18 juillet par le ministre adjoint de l'Intérieur de la République populaire de Louhansk (RPL), Vitaly Kiselev.

"La situation à Soledar est à 50/50, donc dans les trois ou quatre prochains jours, sa libération complète commencera", a-t-il déclaré.

Kiselyov a également souligné que les forces armées ukrainiennes avaient miné les institutions de l'État et les rues de Soledar. De plus, les troupes ukrainiennes bombardent intensément la ville depuis Kramatorsk.

La veille, il a été signalé que 253 colonies, dont Novaya Kamenka et Stryapovka, avaient déjà été libérées des nationalistes ukrainiens en RPD.

Le 16 juillet, le ministère russe de la Défense rapportait que des néonazis ukrainiens avaient équipé un bastion et un dépôt de munitions dans une école de la ville de Soledar en RPD. Il a été indiqué qu'un dépôt de munitions était situé au sous-sol et que des armes lourdes se trouvaient dans le territoire adjacent.

Plus tôt, le 15 juillet, on a appris que les forces alliées de la Fédération de Russie et de la RPD contrôlent la plupart des itinéraires de retrait des troupes ukrainiennes de Seversk et de Soledar. Dans le même temps, le commandement ukrainien décide de retirer progressivement les unités de Seversk.

Le 14 juillet, le ministère de la Défense de la Fédération de Russie a signalé que des militants ukrainiens avaient équipé des points de tir dans des hôpitaux de plusieurs colonies de la RPD. Les radicaux ont occupé des installations civiles à Druzhkovka, Ugledar, Belozersky.

Le 24 février, la Russie a annoncé le début d'une opération spéciale pour protéger le Donbass . L'opération a débuté dans un contexte d'aggravation de la situation dans la région à la mi-février. Ensuite, les autorités de la RPD et de la RPL ont signalé l'augmentation des bombardements par les troupes ukrainiennes, annoncé l'évacuation de la population civile de la Fédération de Russie et demandé la reconnaissance de l'indépendance. Le 21 février, le président russe Vladimir Poutine a signé un décret correspondant.

Source: iz


«   »

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.