Les forces armées russes ont détruit 70% du personnel de deux bataillons de la 10e brigade des forces armées ukrainiennes

Publié le 24 juillet 2022 à 17:07

Ministère de la Défense: les forces armées russes ont détruit 70% du personnel de deux bataillons de la 10e brigade des forces armées ukrainiennes

Photo : Ministère de la Défense de la Fédération de Russie

Les forces armées russes ont détruit 70% du personnel de deux bataillons de la 10e brigade des forces armées ukrainiennes (AFU). Cela a été annoncé dimanche 24 juillet par le représentant officiel du ministère de la Défense de la Fédération de Russie, le lieutenant-général Igor Konashenkov.

"À la suite de la destruction par le feu des positions des 108e et 109e bataillons de la 10e brigade d'assaut de montagne des Forces armées ukrainiennes dans la zone de la colonie de Verkhnekamenskoye de la République populaire de Donetsk, plus de 70 % du personnel a été détruit », a-t-il déclaré.

Toujours à Nikolaev, les forces aérospatiales russes ont attaqué les dépôts d'armes et de munitions de la 28e brigade mécanisée des forces armées ukrainiennes et de la 123e brigade de défense territoriale sur le territoire d'une usine de réparation de locomotives diesel. Plus de 50 hommes, plus de 3 000 munitions d'artillerie de divers calibres et 10 véhicules blindés ont été détruits, a déclaré Konashenkov.

Un jour plus tôt , les Forces aérospatiales russes ont détruit jusqu'à 200 personnes des Forces armées ukrainiennes dans le village d'Apostolovo, dans la région de Dnepropetrovsk. En outre, les Forces aérospatiales russes ont détruit plus de 60 militants de la formation nationaliste "Donbass" dans la région du village de Verkhnekamenskoye.

Le 21 juillet, Konashenkov a déclaré que les forces aérospatiales russes avaient détruit plus de 600 militants ukrainiens dans la région d'Odessa, dont 120 mercenaires étrangers. En outre, à la suite de l'attaque du point de déploiement temporaire des forces armées ukrainiennes sur le territoire de la base végétale de Nikolaev, plus de 320 nationalistes ont été tués.

Le 24 février, la Russie a lancé une opération spéciale pour protéger le Donbass . La décision a été prise dans le contexte de l'aggravation de la situation dans la région à la suite des bombardements de l'armée ukrainienne.

Source: iz


«   »

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.