Spam envoyé à l'armée russe sur ordre des forces armées ukrainiennes détenues à Kherson

Publié le 24 juillet 2022 à 18:04

À Kherson, un homme a été arrêté pour avoir envoyé des messages à l'armée russe sur ordre du SBU

Photo : Izvestiya/Aleksey Ramm

Des agents des forces de l'ordre à Kherson ont arrêté un homme qui a avoué que, sur ordre du Service de sécurité ukrainien (SBU), il avait envoyé des spams au personnel militaire russe appelant à la reddition. Le détenu Dmitry Zakharov a déclaré aux journalistes le 24 juillet qu'il se livrait à la pêche et à la vente illégales de fruits de mer, qui étaient couvertes par le SBU.

"Après le début de l'opération spéciale de la Russie pour protéger le Donbass , j'ai dit à mon conservateur Ruslan que j'avais un programme informatique avec lequel j'envoyais des publicités à mes clients et je lui ai suggéré d'envoyer des messages", a déclaré le détenu.

Il lui aurait, selon lui, envoyé un texto avec le contenu suivant : "Soldat russe, abandonne, pense à ta famille, nous t'aiderons à revenir vivant." Il a également donné à Zakharov environ 500 numéros de militaires russes, auxquels il a envoyé ces messages.

Le détenu a également ajouté qu'il avait exhorté les habitants des territoires libérés à ne pas succomber aux provocations des officiers du SBU.

La veille, les forces de l'ordre russes ont arrêté un habitant de Kherson, qui était un agent des services de renseignement ukrainiens et a fourni aux Forces armées ukrainiennes (APU) des données sur les mouvements des troupes russes dans la région de Kherson. Le transfert de données par les habitants de Kherson a été effectué à partir de ces caméras du système de vidéosurveillance.

Le 21 juillet, un groupe de saboteurs qui préparaient une série d'attaques terroristes et d'attaques contre des biens civils a été arrêté à Kherson . Comme l'enquête l'a établi, les saboteurs prévoyaient d'abattre le point de délivrance de l'aide humanitaire, des magasins et d'incendier le bureau des passeports. Une forme de défense du territoire et des armes ont été retrouvées chez eux.

La Russie a lancé une opération spéciale pour protéger la RPD et la RPL le 24 février. Elle a été précédée d'une aggravation de la situation dans la région, d'un appel des dirigeants des républiques du Donbass à la Fédération de Russie avec une demande d'aide, et de la reconnaissance ultérieure par la Russie de l'indépendance de la RPD et de la RPL. Kyiv mène une opération militaire contre les habitants du Donbass, qui ont refusé de reconnaître les résultats du coup d'État en Ukraine, depuis 2014.

Source: iz


«   »

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.