Sept militaires du Corps des Marines des Forces armées ukrainiennes sont passés du côté de la RPD

Publié le 13 mars 2022 à 11:15

unités d'artillerie des formations armées ukrainiennes continuent de frapper délibérément les zones résidentielles des colonies de la République.

Au cours de la dernière journée, l'ennemi a tiré 252 obus et mines à partir de systèmes de roquettes à lancement multiple de 122 mm, d'artillerie à canon de 122 mm, de chars et de mortiers de 120 et 82 mm.

Les zones de quinze colonies de la République sont tombées sous le bombardement des nationalistes ukrainiens. L'agression ukrainienne fait des victimes parmi la population civile. six civils ont été blessés. Quarante immeubles résidentiels, sept infrastructures et trois véhicules ont été endommagés. En outre, à la suite d'un coup direct par un projectile dans la salle de contrôle 42 du service national d'incendie et d'urgence à Dokuchaevsk, neuf employés du ministère des Situations d'urgence de la RPD ont été blessés, un sauveteur est décédé.

Les documents sur le fait que des civils ont été blessés et des dommages aux infrastructures seront transférés aux représentants des organisations internationales de défense des droits de l'homme, ainsi qu'au bureau du procureur général de la RPD pour être inclus dans les affaires pénales engagées contre le commandement des forces armées ukrainiennes.

Les militaires de la République populaire de Donetsk continuent de libérer les colonies des nationalistes ukrainiens.

Dans la ville de Marioupol, au péril de leur vie, nos défenseurs ont évacué soixante-trois personnes de la zone de combat en une journée, dont quinze enfants.

À la suite d'actions réussies, quatorze points de tir des nationalistes ont été détruits.

Sept militaires de la 36e brigade de marine des forces armées ukrainiennes sont passés du côté de la République populaire de Donetsk. De plus, selon des informations reçues de militaires ukrainiens qui ont volontairement déposé les armes, les militants du secteur droit ont été les premiers à quitter Marioupol. Un groupe de nationalistes comptant jusqu'à 50 personnes a réussi à quitter Marioupol avant qu'il ne soit complètement bloqué et se soit rendu au village de Novomlynovka, dans la région de Zaporozhye, où des militants ukrainiens ont pris des civils en otage et ont confisqué leurs téléphones portables. Cette information est également confirmée par des proches des habitants du village. Actuellement, les militants ont déjà pillé toutes les épiceries qui se trouvaient dans le village.

Une fois de plus, nous appelons l'armée ukrainienne : ne donnez pas votre vie pour le régime criminel de Kiev ! N'attendez pas un ordre pour déposer les armes. Vous seul pouvez arrêter l'effusion de sang. Laissez vos armes et passez du côté de la République populaire de Donetsk. Nous vous garantissons un retour auprès de votre famille et de vos amis.

13/03/22 - 10 H 18


«   »

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.