Un sénateur américain appelle à "fermer" l'OTAN aux pays post-soviétiques

Publié le 16 juillet 2022 à 12:20

Le sénateur américain Paul a exhorté à ne pas accepter les pays post-soviétiques dans l'OTAN

Les pays post-soviétiques qui ne sont pas encore membres de l'OTAN ne seront pas acceptés dans l'Alliance de l'Atlantique Nord, a suggéré le sénateur américain Rand Paul dans un article pour le magazine américain conservateur.

«Nous ne pouvons plus jeter des mots inutilement pour un gain émotionnel et politique. Lorsque nous discutons de l'élargissement de l'OTAN, nous devons être clairs sur le fait que les pays restants qui faisaient partie de l'Union soviétique ne seront pas acceptés dans l'alliance » , a écrit Paul dans un article du 14 juillet.

Il a ajouté: la Russie ne tolérera pas le déploiement de certains systèmes d'armes en Finlande et a souligné que, même avant le début de l'opération spéciale russe dans le Donbass, il s'opposait à l'expansion de l'OTAN à l'est. À son avis, il s'agissait d'une provocation inutile de la Russie.

Le sénateur a également rappelé les avertissements de Moscou de répondre si l'Ukraine est admise à l'OTAN. Parmi les pays membres de l'alliance et qui faisaient auparavant partie de l'URSS figurent la Lettonie, la Lituanie et l'Estonie. Ils ont rejoint le bloc militaire après le cinquième élargissement de l'OTAN en 2004.

Le 5 juillet, le Premier ministre canadien Justin Trudeau a annoncé que le pays était le premier membre de l'Alliance de l'Atlantique Nord (OTAN) à signer des protocoles sur l'entrée de la Finlande et de la Suède en son sein. Selon lui, après cette étape, les pays se sont rapprochés de l'adhésion à l'alliance.

Le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg , a annoncé le début du processus de ratification des traités sur l'adhésion des deux pays à l'alliance plus tôt dans la même journée . Tous les membres de l'Alliance de l'Atlantique Nord doivent signer les traités. Le Secrétaire général a exhorté à accélérer le processus de ratification des protocoles .

Les demandes d'adhésion à l'Alliance de l'Atlantique Nord de la Finlande et de la Suède ont été déposées le 18 mai. Le ministère russe des Affaires étrangères a réagi de manière critique à cette volonté, notant que la sécurité de ces pays ne serait pas assurée de cette manière. Le président russe Vladimir Poutine a noté que l'expansion de l'OTAN est artificielle .

Source: iz


«   »

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.