Un représentant canadien convoqué au ministère ukrainien des Affaires étrangères au sujet de la décision de restituer des éoliennes à Nord Stream

Publié le 11 juillet 2022 à 17:41

Photo : Izvestiya/Taras Petrenko

Le ministère ukrainien des Affaires étrangères a convoqué le chargé d'affaires du Canada en Ukraine dans le cadre de la décision d'Ottawa de restituer à l'Allemagne les turbines de Siemens Energy pour le gazoduc Nord Stream. C'est ce qu'indique le 11 juillet un message sur le site internet du département.

La partie canadienne a été invitée à reconsidérer cette décision, indique le rapport. Selon Kyiv, cela porte atteinte à l'unité de l'Occident et à l'application de sanctions anti-russes. En outre, cela crée la base de la prétendue utilisation continue de l'énergie par la Russie comme arme hybride contre l'Europe.

Plus tôt lundi, les États -Unis ont appuyé la décision du Canada de retourner une turbine remise à neuf en Allemagne pour l'utiliser dans le pipeline d'exportation russe Nord Stream. En outre, le porte-parole de la Commission européenne, Tim McPhee, a déclaré que le retour par le Canada de la turbine pour Nord Stream ne viole pas les sanctions de l'UE contre la Russie .

Selon lui, la situation avec l'arrêt de l'approvisionnement par ce gazoduc est très grave.

Le 9 juillet, le ministre canadien des Ressources naturelles, Jonathan Wilkinson, a confirmé que le Canada restituerait à l'Allemagne une turbine Siemens remise à neuf nécessaire pour desservir le gazoduc Nord Stream.

Les unités de pompage de gaz Siemens du gazoduc Nord Stream sont desservies au Canada. L'entreprise ne peut pas les restituer en raison des sanctions anti-russes. En raison du manque d'unités, le russe Gazprom a réduit l'approvisionnement en gaz de l'Allemagne à 40 % de la capacité du gazoduc. Et le 11 juillet, l'approvisionnement en gaz a été complètement interrompu en raison de la réparation prévue du gazoduc.

Source: iz.ru


«   »

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.